VYV Care

Innovation, coordination et solidarité ont permis la poursuite des soins au SSR Centre Paris-Est

Face à la crise sanitaire COVID-19, le Centre Paris-Est de VYV3 Île-de-France, en tant qu’hôpital de jour de soins de suite et de réadaptation, a été contraint de fermer son établissement selon les directives officielles.
Pour autant, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France a diffusé ses directives concernant les hôpitaux de jour (HDJ) SSR précisant que la situation de chaque patient devait faire l’objet d’une appréciation médicale et demandant aux établissements de maintenir le suivi des patients qui n’auront plus accès aux HDJ et d’organiser le télésuivi.
Ainsi, le Centre Paris-Est a adapté de façon transitoire l’organisation du travail de ses collaborateurs, sur la base du volontariat, et poursuit ainsi sa mission de soins dans l’intérêt des patients.

La télérééducation à domicile

Les équipes du centre s’investissent depuis plusieurs mois dans la conduite d’une expérimentation de télérééducation, menée dans le cadre d’une coopération hospitalière internationale avec l’appui du CHU de Sherbrook (Canada). Cette expérimentation de télérééducation en kinésithérapie a pu être menée au début de l’année 2020 auprès d’une dizaine de patients volontaires opérés d’une prothèse totale de genou.
Fort de cette première expérience très encourageante et pour faire face à l’épidémie de covid-19, l’établissement a souhaité poursuivre cette expérimentation et a obtenu l’autorisation temporaire de déployer la télérééducation auprès de nouveaux profils de patients (rééducation de l’épaule, des fractures, parkinson, AVC, sclérose en plaque) en l’élargissant également à d’autres professionnels de la rééducation (ergothérapie, psychothérapie et d’orthophonie).
Le Centre Paris-Est s’est ainsi organisé pour offrir aux patients l’opportunité de continuer leur rééducation en visioconférence toute en assurant leur sécurité. La nouveauté réside aussi dans la possibilité technique offerte aux rééducateurs d’exercer eux-mêmes depuis leur domicile et de respecter ainsi les consignes de confinement.

Les professionnels répondent présents à cette démarche solidaire

Pour faire fonctionner ce dispositif de télésoin, l’établissement peut compter sur la participation de ses professionnels de santé volontaires.
Concrètement, les rééducateurs peuvent, depuis chez eux à partir d’un accès internet, être mis en relation avec un patient à domicile et accéder à ses données via le logiciel métier pour assurer une séance de rééducation.

Dans cette démarche expérimentale et solidaire, les patients participants bénéficient de la continuité de soins à titre gracieux.

Prochaine étape : un retour d’expérience du dispositif

L’ARS Île-de-France a sollicité l’établissement pour promouvoir les « bonnes pratiques » de prise en charge en télérééducation de kinésithérapie auprès des autres établissements SSR-Hospitalisation de jour dans ce contexte de pandémie.
Le Centre Paris-Est va ainsi organiser une session d’information à destination des médecins et rééducateurs de VYV3 qui souhaitent mettre en place la télérééducation et échanger sur les parcours de soins à anticiper, permettant ainsi d’éviter les ruptures des soins pour des patients atteints ou non par le COVID-19.

Le télésoin pour les anciens patients COVID-19

En parallèle, le Centre Paris-Est travaille sur un parcours, toujours en télésoins, à destination des patients ayant été atteints par le COVID-19 et porteurs de neuro-myopathie acquis en réanimation. Un sujet éminemment d’actualité qui intéresse fortement l’ARS Île-de-France du fait du manque de prise en charge en kinésithérapie de ville.

 

Partager cet article par mail

-1+1 2 votant(s)
Loading...